Aller au contenu
homeopathie

Traitement homéopathique : quel est le principe ?

Les traitements homéopathiques font partie de la médecine douce selon laquelle un médicament homéopathique peut être efficace alors qu’il n’y a pratiquement pas de produit actif dedans. C’est une pratique qui a été mise au point par un médecin allemand au 18e siècle et qui était plutôt audacieuse à l’époque : il s’était rendu compte que certains médicaments, à fortes doses, déclenchaient des maladies alors qu’ils étaient bien plus efficaces pour guérir en les diluant. En schématisant cela, l’homéopathie est la loi du contraire, et nous allons voir le principe de ce traitement.

Explication et origine du traitement homéopathique

Pour l’époque, ce traitement était très novateur puisque c’est une médecine expérimentale. Hanneman, la personne qui a fait l’étude avec le médecin allemand, décide de d’expérimenter ce traitement sur lui-même et sur ses proches.

A titre d’exemple, prenons le café comme produit simple pour guérir les troubles du sommeil ; effectivement, le café va vous empêcher de dormir, c’est un fait que nul ne peut contredire.

Cependant, l’un des nombreux traitements de l’homéopathie contre les troubles du sommeil est de justement consommer du café très dilué qui va vous aider à combattre les insomnies.

La question majeure qui se pose est de savoir comment expliquer scientifiquement l’efficacité de ces médicaments homéopathiques à des quantités aussi infimes ?

Le traitement homéopathique est-il efficace ?

Certains détracteurs de l’homéopathie déclarent que cela ne peut qu’avoir un effet placebo. Cependant, l’homéopathie n’a été que la locomotive de ce qu’on peut maintenant appeler les médecines douces, et c’est elle qui a concentré toutes les techniques en servant de paratonnerre.

Il est vrai que si nous essayons d’être rationnel et de partir du fait qu’il n’y a pas de principe actif dans ces médicaments et qu’il n’y a probablement pas de toxicité, peut-être que l’information n’est pas une information pharmacologique. On peut effectivement se pencher vers l’électromagnétique, c’est ce que pensent Montagnier et quelques autres théoriciens.

Ainsi, pour l’instant, nous n’avons pas de certitude sur le fonctionnement scientifique de l’homéopathie, car intellectuellement, cela dérange forcément car vous avez un médicament qui est au-delà du nombre d’Avogadro, ce qui veut dire en principe qu’il n’y a pas de matière dedans.

En revanche, 40 % des Français y ont recours aujourd’hui et l’expérience des médecins de terrain tente de confirmer son efficacité.

Comment se soigner grâce au traitement homéopathique ?

Le remède homéopathique est tout à fait un médicament, puisqu’il est inscrit depuis 1965 : il suffit de mettre sous la langue des granulés. Le plus souvent, il en existe sous plusieurs formes :

  • Sous forme de poudre ;
  • De triturations (petite mesurette) ;
  • Sous forme liquide (de goutte) ;
  • Sous forme d’ampoules buvables ou injectables ;
  • Sous forme de collyre ;
  • En application cutanée par des pommades ;
  • Sous forme de suppositoires et d’ovules.

On peut tout à fait prendre ce remède n’importe quand dans la journée, de préférence à distance des repas : un quart d’heure avant ou une demi-heure après. Il existe plus de 4 000 médicaments pour traitements homéopathiques, dont 400 sont de prescription courante et 100 de prescription quotidienne.

C’est un traitement totalement économique puisque le tube n’est qu’à 2 euros. Cependant, il n’a jamais été question, dans les pathologies graves et lourdes, d’interrompre, de supprimer ou de se substituer à des traitements classiques toujours dans ce cas en association aux remèdes homéopathiques, ce qui est tout à fait efficace. A partir de là, nous pouvons dire que c’est une médecine complémentaire et non alternative.